AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité



MessageSujet: C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]   Mer 8 Avr - 21:48


Sa paye est enfin arrivé. Le jour sacrée qui est synonyme de magasin de bds. L'un des meilleur jour de l'année, à côté de tous les autres qu'il s'autorise. Seulement aujourd'hui modération n'est pas nécessaire. Il veut juste se faire plaisir. D'ailleurs pour se mettre dans l'esprit depuis le matin, il a sorti le t-shirt de circonstance. Un simple vêtement noir qui met en valeur Mystique de manière assez sexy, pistolet à la main. Pas la meilleure tenue de travail en somme mais voilà, il se fout bien de devoir changer de tenue. Il attends impatiemment de pouvoir se diriger vers son deuxième foyer. Il doit bien connaître le chemin aussi bien que sa poche. Ca aurait sûrement été bien plus facile de se faire embaucher la-bas que de s'impatienter pour que le moment arrive. Seulement ça reste une passion et il ne se voit pas y travailler. C'est parfois trop désordonné à son goût. Et pourtant c'est tellement bon de s'y trouver. Ouvrir la porte, adresser un bonjour rapide et pouvoir se perdre dans les rayons remplis de rêve imaginaire. Ca semble presque réel. Enfin ça l'est devenue depuis quelques seconde. Il se promène, il fouille. La perle rare ou l'objet un peu plus cher que l'habitude doit bien se trouver ici. Il tourne en rond. Il en connait les rayons mais apparemment pas assez. Et puis il retourne les cartons. Un comics à ramener et peut-être un goodies. Ce sera sa deuxième recherche selon le temps qu'il restera. La proprio est bien gentille mais elle n'a encore jamais voulu lui ouvrir plus tard que la normal. Elle n'a jamais dépassé les vingts minutes en tout cas. Comme si c'était sa faute à lui qu'il est indécis.Il se dépêche autant que possible, même là, en train de fouiller, il est ce qui a de plus rapide. Le flash Gordon du magasin. En plus elle ne devrait pas se plaindre, elle n'a pas tant de clients que ça. Si ce n'est l'horrible monstre qui a saisis son précieux en même temps. Une vieille bd des nouveaux x-men. Il  la lui faut pour compléter sa petite collection. Il n'est pas prêt à céder ou lâcher. Dans sa tête, c'est lui qui l'a vu le premier, c'est donc à lui. C'était sans compter que l'autre soit dans le même état d'esprit. Combat de regard en perspective. Il est certain de gagner. Il ne lâchera pas, il a toute la soirée. Ca a de quoi lui rappeler les concours pour les voiture. Une main sur la voiture et le dernier qui a la sienne dessus, gagne le gros lot. C'est pareil, il y a la même motivation et une volonté de fer pour dépenser la monnaie qu'il faudra. Le bien est trop précieux pour tirer dessus. Il ne peut réagir comme un gosse et le prendre par surprise d'un coup sec. Par contre l'étagère de spiderman miniature juste à côté du type est bien moins précieuse. Un bref regard vers la proprio, avant de s'approcher pour en bousculer une à terre et se reculer tout aussi vite. Ca a été fait à contre-coeur mais c'est pour son bien. Et de sa voix des plus grand drame, il hurle au meurtre.

« Il a tué spiderman ! »
« Mais il est dingue ! »
« LOLA ! Il a tué spiderman devant moi ! »

Le plus grand crime vient d'être commis. Elle doit bien connaître le caractère sacré de spiderman. Il ne serait jamais capable de le faire de son plein gré. Même si dans ses cris il a réussis à avoir pour lui seul le comics. L'autre a dû le lacher sous le coup de la surprise.

« Il est dingue ! C'est lui qui s'est jeté dessus. »
« Comme si j'oserai tuer spiderman ! Vous ne méritez même pas d'être ici. »

Ses expressions sont des plus authentiques. Il n'a rien à cacher si ce n'est ce petit mensonge. Et puis bien caché, tout au fond, il est outré qu'on puisse penser qu'il pourrait agir comme il vient de le faire. En attendant que le type revienne des lymbes de sa colère, il tient bien son précieux près de lui. C'est à la propriètaire d'expliquer ses règles et il ne continuera pas son shopping directement. Trop peur de s'en ramasser une ou qu'on demande ce qu'il s'est passé. Il doit bien être là pour faire payer ce meurtrier de figurines trop fragile. Elle doit bien avoir pris un mauvais coup dans sa boite. Le petit bruit de casse qu'il y a eut quand la boite a touché le sol ne doit pas être sans conséquence.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]   Jeu 9 Avr - 5:38



Lola a de suite senti que la journée aller être mauvaise, réellement. C'est le genre du journée qui commence doucement, en douceur mais qu'on sait qu'elle sera mauvaise. Ca commence de façon anodine. On se lève difficilement, on manque de se prendre l'orteil dans la table du salon, on est presque tombé dans la baignoire, on renverse son café. Ces petites choses qui nous de mauvaise humeur et qui nous prépare à la journée pourrie. Vraiment. Mais elle n'a pas laissé son mauvais caractère prendre le dessus, elle n'a pas voulu mettre son frère de mauvais humeur. Lola a donc pris sur elle, comme une adulte qu'elle est. Même si ça s'est révélé être assez dure, de ne pas lui qu'il aille se faire mettre quand il commence avec ses trente deux milles questions dés le matin. Tranquille, elle aurait aimé l'être dans le fond. Mais elle a promis de prendre soin de lui, le temps qu'il se remette sur pieds et elle ne peut pas rompre une promesse faîte, surtout pas si c'était à son père. Elle lui a juste fait comprendre, que ce matin, ce n'était pas un bon matin. De quoi se contenter d'un silence pour déjeuner qui dans le fond, elle n'est pas comprendre. Elle est vite partie une fois Mattia prêt Sur sa bécane, elle lui attrape la taille, qu'elle sert pour s'accrocher. Elle n'est pas une amatrice de vitesse, elle n'aime pas du tout. Encore moins la moto, mais c'était dans leur moyen et elle n'a que le permis moto, passé le plus rapidement. Celui voiture, elle a arrêté pour éviter la mort du moniteur. Un cas désespérant, ce qu'on a fini par lui dire. Une fois Mattia déposé au garage, elle roule prudemment vers la boutique, la sienne. Il ne faut pas oublier de dire qu'elle est à elle. Elle a trimé pour qu'elle perce, elle a trimé pour qu'elle puisse avoir un chez elle, même au boulot. Alors, c'est à elle. Elle aime ce métier, elle aime s'y rendre. Malgré quelques clients qu'elle mettrait bien dehors ou aux poteaux, il y a les autres. Ils sont adorables et ont toujours le petit truc qui fait qu'on craque. La blonde ouvre et la journée commence doucement. Les clients ne se bousculent pas non plus à la porte mais elle a une petite clientèle régulière. Les personnes régulières, elle connait leur nom, leur préférence et comment les faire revenir. Même si elle ne fait jamais de réduction, il est trop tôt pour envisager ce genre de cadeau. Quant aux nouveaux, elle prend le temps de discuter avec eux, elle se plie en quatre pour trouver ce qu'il souhaite, ce qui pourrait leur plaire. Elle n'est pas non plus la commerçante de l'année mais elle essaie de mettre son mauvais caractère sur le côté et se montrer humaine et agréable. Mais son début de journée et les quelques clients énervants de la journée ne l'ont pas apaisés et s'est vite montrée impatiente quand on ne rangeait pas correctement ou qu'on trainait à son goût. Aujourd'hui, elle était de mauvaise humeur et tout le monde avait le droit de le savoir. On a tous droit à un jour. Après, elle irait acheter de la glace et irait en manger devant un film. Elle est seule ce soir, son frère en charmante compagnie, à qui il offre le diner et la nuit, même si pour la seconde il ne sait pas payer et que ce n'est pas chez elle que ça se passera. L'appartement comprendre une grande pièce qui fait office de salon, salle à manger et chambre, la cuisine et la salle de bain sont séparées. De quoi ne pas avoir envie de voir son frère s'envoyer en l'air. Règle imposée dés qu'il a mis les pieds dans son petit chez elle. Son petit chez elle qu'elle a envie de retrouver. Elle regarde l'heure, c'est bientôt l'heure de la fermeture. Ca lui arrive de fermer plus tard, mais jamais trop longtemps. Non pas qu'elle n'aime pas, mais plus vite chez elle, plus vite elle peut mettre la moto au garage, plus vite elle se peut être en sécurité. Elle commence à faire ces comptes de la journée, il reste encore deux personnes vite aperçu de loin. Lola ne prête plus attention à ça jusqu'à ce qu'elle entend le bruit de la casse. Sa tête se relève de suite, elle range vite la caisse et se ramène aussi vite vers les deux grands gamins face à elle. La journée finie comme elle a commencé. Même si voir Edgar réagir comme si on venait d'amputer ses parties intimes est un peu amusante, même si elle sait que Spidey est une chose sacrée pour lui.

« Je crois que dire que quelqu'un est dingue, relève d'un psychologue ou d'un psychiatre, tu es ni l'un ni l'autre. Alors au lieu de traité les autres de fous, arrête de boire et faîte attention où vous mettez vos pieds. » Elle est encore aimable, elle essaie la diplomatie, non, elle ne lui rentrera pas dans le lard, l'adversaire est bien trop fort pour elle. « Et ne me prenez surtout pas pour une conne. J'connais assez mes clients réguliers pour savoir leur religion. Alors le jour où Edgar s'amusera a cassé les figurines de Spiderman, il tombera des grenouilles ou vous serez devenu intelligent. »

Lola s'abaisse pour ramasser les morceaux, de façon assez énervée pour bien montré que ce n'est pas le moment de lui chercher de noises.

« Ensuite, vous payerez la figurine cassé en triplant le prix. Ne me regardez pas comme un gamin, vous cassez, vous payez. Ce n'est pas ma faute si vous n'avez pas d'éducation. Et j'aimerai que la prochaine fois, vous apprenez à être sage, même si c'est dur pour vous, j'en conviens. »

Elle regarde ensuite Edgar, un sourire bienveillant. Elle regarde le type prendre la direction de la caisse en grommelant, avant de le rejoindre, elle adresse quand même un petit mot à Edgar.

« J'aurais aimé faire quelque chose de plus pour Spidey, mais je n'ai pas droit au meurtre. petit rire. On peut aller manger des glaces après, si tu veux, pour te consoler. Et si tu veux les nouveaux X-men, dit le moi, j'mettrais de côté et je pourrais commander ceux qui te manque. »

Un léger sourire et elle prend la direction de la caisse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]   Jeu 9 Avr - 16:14

De son air toujours aussi innocent, il ne tarde pas à remarquer la patronne arriver. Elle fera office d'arbitre pour aujourd'hui. Et puis il ne se sent pas coupable de sa bêtise. Elle a beau rejeté les torts sur l'autre homme. Peut-être qu'il vient de lui faire perdre un potentiel client mais il est content. Il a son comics et c'est bien là le principal. Edgar est sage comme une image. Ce n'est pas le moment de protester. Il ne voudrait pas être démasqué. Il faut penser à effacer le petit sourire en coin. C'est pour ça qu'il a les yeux rivés sur le désastre. C'est tellement triste de le voir en miette qu'il n'y a bientôt plus de joie débordante sur ses lèvres. C'est un timing parfait. Car il sent l'attention de la blonde se porter sur lui. Il garde sa mine déconfite face aux idées de vengeance. Elle aurait pu trouver mieux.Même s'il doit bien admettre que la punition a faillit le faire rire. Si seulement elle mettait des caméras de surveillance, elle aurait démasqué la supercherie plus rapidement.

« Tu lui a fais payer son crime, c'est déjà ça. »

Il est déjà satisfait de la piètre punition, convaincu qu'elle se serait montrée bien plus sévère si il aurait été le coupable. Pourtant il reprend des couleurs et revit avec la suite de la proposition. Un sourire de gamin aux lèvres.

« Va pour la glace ! Mais c'est juste qu'il était là et que c'est un vieille exemplaire...Il m'en manquerait trop. »

Un rapide regard sur la couverture de son nouveau trophée. Aucune gêne à jouer la comédie ou à se battre pour un comics qui ne sera pas mis le plus en évidence. Juste rangé dans la petite pile dédié à ses prédécesseur et sa suite. Il est bien trop impatient pour commander de vieux exemplaire. Il préférerait encore les trouver en ligne.

« Aller, va rendre justice à spiderman, je compte sur toi! »

Un petit rire pour accompagner le tout et il reprend son shopping à l'instant même où elle laisse son attention voguer ailleurs. Il observe la vitrine qui contient des figurines bien plus intéressante que celle qu'il a brisé. Plus cher aussi. Il a vu le prix et elle ne valait pas grand chose. Il a trouvé son bonheur mais Lola n'est pas de retour et il en profite pour prendre une boite de divers comics mélangé. Et il est bien certain qu'il finit le cul par terre devant l'armoire, la boite sur les genoux et ce pour quoi il s'est battu délaissé à côté de ses jambes. Il est repartie dans son monde ne voyant pas le temps passer et feuilletant quelques bédés au hasard. Rien d'extraordinaire si ce n'est un exemplaire concernant Thor. Sa bulle est agréable jusqu'à ce  qu'on vienne la faire éclater et le saisir. Il releve les yeux, découvrant Lola , elle le fait se relever de manière la plus habile qui soit, sans oublier ses deux trouvailles. Il n'attend pas qu'elle parle. Il préfère pointer une posture du doigt.

« Je veux ça ! »

Il doit probablement avoir des tons d'enfant capricieux dans la voix. Elle ne peut pas lui dire oui. C'est rare qu'il achète les duos joker et harley, alors elle ne peut que dire oui. Et puis ils sont en parfaite position pour le crime qui le sera tout autant, c'est une raison supplémentaire de céder à la tentation

« Fais moi la surprise du prix à la caisse. Mais le triple pas. »

Des petits yeux doux et un sourire amusé, il lui tend par la même occasion ce qui l'encombre. Il vaut mieux que la mini crise cardiaque ne viennent le surprendre qu'une fois.  Elle ne serait quand même pas capable de le tuer. Pas lui qui dépense de petites fortune et trouve toujours une place pour tout rentrer chez lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité



MessageSujet: Re: C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]   Lun 13 Avr - 5:41



La blonde arrive d'un pas décider. Ce n'est pas temps l'appel d'Edgar qu'il l'a attiré vers eux mais le petit bruit de bruit de casse qui la fait tiquer. Petite précieuse avec ses affaires, elle n'accepte pas forcément qu'on s'amuse à casser celles de sa boutique, puis ça coûte relativement cher, malgré tout. Lola explique calmement même si on peut ressentir qu'elle s'énerve dans sa voix. Les mots ne sont pas durs mais elle ne cherche pas à être gentil non plus. Elle exige un certain respect pour la marchandise comme pour ses clients. Et puis, elle ne supporte pas les préjugées lancés comme ça, juste parce qu'on assume pas ce qu'on vient de faire. Lola met limite un point d'honneur parfois pour qu'ils assument leur responsabilités, après, tant pis si elle perd un client. Elle trouvera un autre moyen d'en récupérer, elle n'est pas sans ressources non plus. La petite blonde pense une fois de plus à mettre des caméras, mais elle n'a pas les sous. Elle a un loyer, des courses à faire, etc. La caméra de surveillance est hors budget pour le moment. Elle explique la sentence calmement, même si ce n'est pas vraiment juste. De toute façon, elle s'en contre fiche.

« En espérant qu'il n'est pas pauvre. »

Elle esquisse un petit rire même si elle craint qu'elle n'ai raison. Dans le fond, ce n'est pas si grave, mais elle n'a pas envie de s'arranger pour l'argent, loin de là. Elle n'aime pas ça et elle est loin d'être douée pour trouver des arrangements. Et puis, elle a envie d'une glace, elle n'a pas d'obligation aujourd'hui envers Mattia, elle ne veut pas non plus s'y rendre seule. Autant aller avec Edgar, elle n'a rien à perdre de toute façon.

« Si t'es à pieds, on ira en moto. » Elle fera le choix des goûts, plus tard. Pour le moment, elle se contente juste d'écouter son client. « Comme tu le sens, si jamais tu changes d'avis, je peux toujours voir pour un commander. »

Elle esquisse un large sourire, ça coûtera ce que ça coûtera. Mais elle pense déjà à sa futur action pour faire connaître sa boutique, même si elle n'est pas encore pour la carte de fidélité. Elle attend de voir encore quelques mois et trouver comment organiser tout ça. Elle se dit aussi que demain, elle doit faire l'inventaire, voir ce qui lui reste et ce qu'elle doit reprendre.

« J'enfile mon masque et ma cape et j'y vole ! »

Elle le laisse là pour aller rejoindre la caisse, elle n'affiche aucun sourire mais ce n'est pas pour autant qu'elle se montre monstrueuse. Elle n'est pas là pour faire copain-copine pour avoir des clients. Et la relation avec les réguliers, c'est à force de les voir qu'elle s'installe, de toute façon. Elle lui réexplique le pourquoi du comment, qu'on ne casse pas, le respect, que chaque acte à une conséquence. Comme un enfant de trois ans à qui on apprend la vie. Lola prend un malin plaisir quand vient le moment de payer, elle le voit accepter sans rien dire ni protester et le petit bruit de l'acceptation de la carte la rassure vraiment. Son merci est plus chaleureux que le reste. Même si elle sait qu'elle a perdu un client, elle espère quand même le voir revenir. De préférence quand Edgar n'est pas là. Elle jette un regard à Edgar, il ressemble à un enfant comme ça, elle esquisse un sourire. Elle se demande il a quel âge, question qu'elle ne pose jamais. Elle ne va pas pousser la réflexion plus loin et va le rejoindre, elle a aisément passer l'heure de la fermeture mais elle n'est pas du genre à jeter les clients dehors non plus. Elle sourit quand enfin, une fois près de client restant, elle a toute son attention.

« Encore trouver quelque chose parmi le désordre ? T'es chanceux toi. »

Elle l'aide à le relever sans difficulté et sans qu'il y est un effet lourd. Elle regarde furtivement sa nouvelle travaille. Thor n'est pas mauvais comme BD, même si elle n'est pas fan de cette série. Après, chacun ses goûts, mais Monsieur Muscle n'est pas ce qu'elle préfère, encore moins son fantasme. Elle regarde ce qu'il montre du doigt et ne peut que sourire. Elle cherche à la vendre depuis qu'elle l'a. Etonnant d'ailleurs que ce soit maintenant qu'on la remarque. Elle adore Harley et Mister J, mais ils prennent assez bien de place. Et deux figurines de collection attendent d'être exposé. Surtout quand Poison Ivy est dedans. Elle s'est même permis d'en commander une pour elle, secret qu'elle compte bien garder.

« J'espérais bien que tu les voudrais, elles sont faîtes pour toi ! » Un petit sourire charmeur avant de rire quand il lui demande de ne pas tripler. Elle le regarde, en esquissant un sourire. « Elles valent déjà une petite fortune, je ne pense pas que j'irais à te le tripler. »

Un clin d'oeil et elle récupère les BD qui semblaient l'encombrer. Elle les dépose sur le comptoir, le temps d'aller chercher les figurines. Elle agit en douceur, presqu'en maternant les deux statuettes. Elle ne veut pas les casser. Elle agit avec précaution, quand elle l'enroule dans le papier bulle et la place dans la caisse. Elle rajoute même du scotch là où elle l'a ouverte pour être sure que rien ne tombe. Lola passe enfin à la casse. Elle scanne la boite et les deux BD.

« Deux cent vingt-trois euros pour la figurine et dix euros quatre-vingt pour les deux BD, ce qui te fait ; deux cent trente-trois euros et quatre vingt cents. »

Un petit sourire comme presque pour s'excuser, à ce prix, elle peut bien faire une offre. Un rapide coup d'oeil à la porte et au magasin, personne. Elle sort un des dernies comics de spiderman, qu'elle n'a pas encore mis en vitrine. Elle le dépose sur la caisse, en souriant.

« C'est un petit cadeau, je te l'offre. »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est ma bédé, on touche pas à ma bédé.[Lola]
» tout se que je touche casse c'est normal docteur
» Enlever l'action de la touche CTRL
» Touche de raccourci
» touche d'impact et piétinement furieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What goes around ... comes around :: Bienvenue à Wicklow :: North crescent :: Les rues commerçantes-
Sauter vers: